Campus Pro : Centres de professionnalisation par l'alternance dans le Nord


LE BLOG DE CAMPUS PRO

Toutes les actualités de Campus Pro
4 Juin 2018

Témoignage d’un alternant qui a trouvé sa voie !

/
Posted By

Aymeric Labbe, qui termine sa deuxième formation chez Campus Pro, en alternance chez MATCH, a répondu aux questions de Juliette Fricoteaux

Qu’avez-vous fait avant d’intégrer le Titre Professionnel Employé de commerce en magasin et pourquoi avoir choisi cette formation ?

J’étais agent d’accueil en relais Transpole. Je souhaitais me réorienter dans le commerce pour le contact avec le client car ma compagne est aussi dans ce domaine, elle m’en a parlé.

Avant cela j’ai fait un BEP électro-technique mais ça ne m’a pas plu malheureusement, c’était une voie que j’avais choisie au collège.

Comment cela se passait-il en magasin et en cours ?

Au début, ce n’était pas du tout ma branche donc je cherchais mes marques mais il y’avait une bonne cohésion de groupe et mon équipe est très à l’écoute et très pédagogue. Ils ont bien participé au fait que je me sois bien intégré. En plus, ma tutrice en magasin m’a expliqué tout ce qu’il fallait savoir, et je la remercie. C’est une personne très honnête : lorsque c’est bien elle le dit et lorsque ça ne l’est pas, aussi.

Donc l’alternance entre les cours et l’entreprise s’est toujours très bien passée.

Vous avez enchaîné sur une formation Vendeur conseil en magasin après les 11 mois en ECM : pourquoi avoir entrepris une nouvelle formation ?

Je voulais progresser dans le métier : cette formation pouvait m’apporter plus, car c’est plus spécifique : la formation ECM est orientée commerce alors que la formation VCM est plus orientée vente, et c’était ce que je voulais faire. Cela rentrait plus dans le cadre de mon rayon : vendeur en rayon traditionnel.

Et ça se passe toujours très bien, les cours sont un peu plus poussés, et j’en apprends encore plus donc ça me plait forcément !

Au final ces deux formations m’ont apporté beaucoup de connaissances car je venais d’un tout autre secteur et elles sont réellement complémentaires.

Que souhaitez-vous par la suite ? Avez-vous des projets ?

S’il y’a possibilité d’embauche en CDI, je ne dirais pas non ! Je ne suis pas fermé aux évolutions pour la suite.

J’aimerais ajouter que je remercie les formateurs de Campus pro qui m’ont suivi depuis le début, la direction de mon magasin pour m’avoir laissé ma chance et bien sûr mon équipe du rayon charcuterie/fromage sans qui je n’aurais pas pu évoluer.

 

Karine Caby, tutrice en entreprise de Aymeric, s’est aussi prêtée au jeu

A quelle fréquence ont lieu vos échanges et à quoi servent -ils ?

Il y’a environ trois ou quatre gros bilans par an pendant lesquels nous voyons ce qu’il y’a à améliorer et ce qui a été amélioré. Durant ces points, il est très à l’écoute et c’est agréable ! Quand tout est lancé et que tout va bien, ce qui est le cas avec Aymeric, pas besoin de plus. Sinon nous échangeons quotidiennement pour dire ce qu’il y’a à faire etc… C’est un très bon garçon, il ne rechigne jamais, même dans les cas de dernières minutes. Lorsqu’on lui fait des remarques, il ne le prend jamais mal. C’est très constructif.

Que pensez-vous de la progression d’Aymeric ?

Je dois dire qu’à la base, il était très timide et je craignais que la vente directe ne lui convienne pas mais heureusement qu’on lui a laissé sa chance car nous l’avons vu progresser de façon impressionnante, surtout pendant la dernière période ! Il a effectué un gros travail sur lui-même et sur l’objectif de sa formation. Je suis super contente d’Aymeric, il commence à trouver un bon rythme pour notre magasin en travaillant notamment sur sa productivité.

De plus, en travaillant sur sa timidité, je trouve qu’il a pris du plaisir ! La vente directe doit se faire avec enthousiasme vous savez, les clients le ressentent. Aymeric s’épanouit dans ce qu’il fait, il a trouvé sa façon d’être. Dorénavant les clients le reconnaissent comme vendeur et nous en parlent !

 

La moralité de l’histoire selon Karine Caby : il ne faut pas partir avec des a priori : chacun est capable de progresser et de se surpasser !